On ne SONnuie pas : un spectacle grandiose à Confrécourt

Arrivé vendredi soir aux Journées Nationales par le dernier train de Rennes-Compiègne, j’ai posé mon sac à dos et j’étais sur le pont à 22h30 pour commencer les installations :  c’est ça la réalité d’un membre de l’Equipe Technique Son.

La table de mixage est comme un piano que je dois accorder avec tout le matériel que j’ai mis en place : micros, câbles, pieds de micros. Par exemple, dans la carrière aux moines ont été déployés pour la veillée : 300 mètres de câbles DMX, 700 mètres de câbles pour le son, on n’est pas loin de 1 km de câbles noirs pour l’électricité. On touche à tout : sons, éclairage, logistique,….

Le samedi on balance afin que le son envoyé à tout le monde soit homogène et propre sans déranger l’orchestre avec ses 19 instrumentistes. Puis c’est la répétition générale vers 19h avant le top départ de la soirée et l’arrivée des Guest stars dans la carrière! Notre maître mot, éviter l’effet larsen puis vers 23h, on range tout car le matériel n’aime pas l’eau, prêt à tout recommencer le lendemain ! Même si on ne vit pas au même rythme que les autres, la vie d’équipe dans l’ETN est super géniale et une fois découverte on n’a plus envie de la quitter pour rien au monde : adrénaline et polyvalence garanties.

Venir une fois , c’est venir toujours!!

Joseph Cabrita- membre de Etn Son