Les Loups de la IIIè Vannes répondent à l’appel de Chillus 1er

Nous sommes le 17 décembre. Le temps est nuageux et humide. La meute IIIè Vannes s’est donnée rendez vous dans la Jungle d’Arradon pour une sortie. Les louveteaux sont tout sourires et prêts à se donner à fond !

Pour commencer, rassemblement. Puis la Meute se découvre. La prière des Louveteaux s’élève, suivie d’un « Je vous salue Marie ». Akela rompt le rassemblement après avoir donné le programme de la journée : rocher du Conseil et surtout Grande Chasse !

En effet, les loups ont été convoqués par Chillus 1er pour aider une jeune femme. Il s’agit d’une jeune femme enceinte qui arrive à Bethléem pour le recensement demandé par César…
Or la route est dangereuse, il va falloir la protéger !

Les Loups, appelés en sémaphore, vont construire un brancard par sizaine en moins de 20 minutes, au cas où. Ils prennent le défi au sérieux ! Jamais brelages n’ont été noués avec autant d’application… Les chefs apprécient l’esthétique, la solidité et la praticité des brancards.

Mais soudain, une alerte ! Des brigands ont été aperçus non loin de là… Quels sont leurs plans ? Un à un, plus ou moins discrètement (!), les louveteaux suivent un fil d’Ariane qui les amène à un point secret d’où ils écoutent la conversation de deux bandits. Ouf ! Leurs plans sont dévoilés, plus rien n’empêchera Marie d’arriver à Bethléem ! Cependant, un louveteau méfiant, explique : « J’arrache du houx, on sait jamais si les bandits reviennent ! »

Les louveteaux sur la piste des brigands

Pour le goûter, les louveteaux préparent un bon feu : un chocolat chaud sera bien apprécié. Un louveteau serviable s’exclame : « Attendez, les gars, je vais vous chercher un sapin ! » Et il revint effectivement avec un sapin, pour faire du petit bois…

Bravo et merci aux chefs, qui ont accompagné les Loups à mener à bien leur mission !
« L’ambition de faire le bien est la seule qui compte », Robert Baden-Powell.

Pierrick, louveteau une étoile (ici tout à gauche), chez les Bruns, aime beaucoup les grandes chasses, et aujourd’hui, il a préféré espionner les brigands.